Rippert, les épisodes du Webfeuilleton

de Jean-Luc Laurent

  • Accueil
  • > Les Enquêtes de l’Inspecteur Rippert, le webfeuilleton

3 juillet, 2013

Les Enquêtes de l’Inspecteur Rippert, le webfeuilleton

Classé dans : — jeanluke @ 22:04

Le Webfeuilleton n°1, « Un camion fonçait dans la nuit »  n’est plus en ligne, retrouvez-le sous forme de livre en cliquant ci-dessous:

Le livre un camion fonçait dans la nuitLes Enquêtes de l'Inspecteur Rippert, le webfeuilleton

Les aventures de Christine, Rippert et des autres continuent dans le Webfeuilleton n°2, « Les eaux sauvages du Mavronéri », cliquez ici.

 

 annonce LI Couverture Camion 2, la vraie

 Les Enquêtes

de l’Inspecteur Rippert,

Le premier Webfeuilleton,

-

-

Résumé, Un camion fonçait dans la nuit

Quelqu’un s’est-il un jour demandé ce que transportent réellement ces monstres de la route qui sillonnent sans cesse à toute allure les routes et les autoroutes de notre pays ? La plupart sont sans surprise. Le contenu est même souvent annoncé dessus.

 

Mais les autres ? Parlons justement un peu des autres…La sœur d’Eve a disparu. La Police la recherche en vain depuis des mois, jusqu’au jour où on lui annonce qu’ils arrêtent tout.

 

Mais Eve n’est pas du genre à laisser tomber. Elle trouve des alliés en la personne de Jean-Pierre, un militant syndicaliste et d’une petite bande de jeunes d’une cité de Saint-Denis. Des inconnus s’attaquent alors à eux.

 

L’inspecteur Rippert découvre, lui, que des petits délinquants libérés car les policiers n’avaient pas trouvé de preuves ont disparu après leur sortie du commissariat. Après plusieurs jours de traque, Eve est enlevée en plein jour. Jean-Pierre a, lui aussi, disparu…

 

Et pendant ce temps-là, un gros camion roule sur l’autoroute, faisant sans discontinuer le trajet Paris-Province et Province-Paris. Où va-t-il ? Et que transporte-t-il ?

sep pour blog 1

Ah ! Une des actrices principales de ce drame, qui est aussi notre co-narratrice souhaite donner sa version des faits. Comme celui qui réussira à la faire taire n’est pas né, autant lui donner directement la parole :

sep pour blog 1

Introduction de Christine Verdier Mais d’où sortait-elle, cette fille ? Si belle et si blonde qu’elle faisait de l’ombre au soleil lui-même. Si belle et si blonde que mon petit cœur se glaça. Quand Jean-Pierre l’amena dans notre cité, tous les garçons en tombèrent amoureux. Mais, malheureusement pour moi, il n’y en avait qu’un qui l’intéressait. Jean-Pierre, celui que j’aimais depuis toujours comme un grand frère. Et ce fut quand elle arriva que je m’aperçus que ce n’était plus comme un grand frère que je l’aimais. Eve, c’était son nom, avait de gros problèmes. Sa sœur avait disparu et Jean-Pierre venait de la sauver des kidnappeurs qui l’avaient capturée et se préparaient à l’emmener en voiture on ne sait où.

 

Jean-Pierre nous demanda notre aide et je fus la première à me lever. On peut avoir le cœur gros et juste à la fois. Et puis ces féroces bandits s’attaquèrent à nous. Ce fut terrible. Eve et Jean-Pierre furent enlevés à leur tour. Dès lors nous fûmes tous en danger sans même comprendre vraiment pourquoi. Jean-Pierre enlevé, je n’avais plus personne à qui demander conseil. Et tous mes amis se tournèrent vers moi pour que je mène la lutte. Moi, une petite caissière de supérette d’une cité de Saint Denis ! Que voulaient-ils que je fasse ? Et pas question de s’adresser à la Police. Elle était complice, au moins en partie.

 

Eve avait rencontré un policier particulièrement inefficace mais très honnête. Je n’avais plus qu’à essayer de contacter ce Rippert. Et qui sait ? Peut être qu’en agissant ensemble et avec l’appui de mes amis, nous pourrions faire quelque chose. Je pense depuis toujours que quand on veut vraiment quelque chose on peut le réaliser. 

  

 

 

       

 

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Laisser un commentaire

 

as1960 |
Gare-au-loup.net |
recueil de citations, d'ext... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Maupassant, Morpurgo, Gogol...
| Emilia Pardo Bazán
| Evoluer, jour après jour